search instagram arrow-down

« Je ne réponds pas d’avoir du goût, mais j’ai le dégoût très sûr. » (Jules Renard)

À voir également: Une page à soi

Mon amour

Mon amour, que t’avons-nous fait ?
Délocalisé du cœur vers les esprits calculateurs
Ou d’autres pièges électeurs, sièges érecteurs,
Déguisé par des bouquets à fleurs
De peau, tant d’étiquettes posées sur trop de réalités
T’ont galvaudé.
Les centimes mentent, les sentiments montent
Et la mitraille fait semblant de briller
Mais le bonheur n’est pas dans le prix
Et ce sont des blagues que l’on se passe au doigt.
En ton nom, l’innommable, désastre et colère
Des lampadaires pris pour des astres solaires
Tu es devenu un contrat, l’un tout contre l’autre
Puis un contre un quand on comptera
Les petites cuillères dans lesquelles
On se verra à l’envers,
Anamorphose d’amours fausses
Qu’admirent les deux prémisses du sophisme
Les rapports conjugaux conjugués
Au conditionnel des promesses éphémères,
Fidélité et éternité délitées,
Déterminisme d’un « pierre, feuille, ciseaux »
Qui se termine en « guerre, deuil, schizo ».
Mon amour, tous ses sens interdits
Que nous t’avons fait prendre,
Où nous t’avons fait de perdre
Seront condamnés
Pour délit et excès de sémantique
Et usurpation d’identité.
Par usure, passion, velléités,
À nous qui t’y avons égaré,
Ne reste que l’ultime option rédemptrice
L’absolution par l’absolu
Dont à ton égard nous avons tant manqué.

 

Samedi 23 septembre 2017
21h37
Palaiseau
Marianne Boyer ©

 

Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :