search instagram arrow-down

« Je ne réponds pas d’avoir du goût, mais j’ai le dégoût très sûr. » (Jules Renard)

À voir également: Une page à soi

La fille de l’air

S’il avait fallu vous éviter
Je n’aurais pu, vous lévitiez
À bord d’un souffle
Qui me fit perdre le mien
Tapis volant particulier
À vive allure, mais l’air
Est de vous estampillé
De vos particules maquillé.
Cette promesse-ci, volcanique,
Que la brise me dit de vous…
Commençons la grand-messe
Par la fin !
Cette prophétie olfactive
D’une bise au creux d’un cou
Parfait le secret que confesse
Votre parfum.
À fleur de peau,
Le temps imparti,
Vous partie,
Ne me laissera effleurer
Que la survivance des effluves
Déjà évanouis.

 

Samedi 24 novembre 2018
21h31
Palaiseau
© Marianne Boyer

This entry was posted in Textes.
Répondre
Your email address will not be published. Required fields are marked *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :